Rencontres littéraires PDF Imprimer Envoyer

 

 

JACQUES PRÉVERT DANS TOUS SES ÉTATS

Théâtre, cinéma, poésie, littérature pour les enfants, chansons et collages, la conférence dévoile toutes les facettes de l’œuvre sensible, révoltée et corrosive de Jacques Prévert. Tordre le cou à l’idée d’un Prévert auteur de textes doux et rêveur pour les enfants semble nécessaire pour transmettre une image plus fidèle de celui qu’André Breton et Paul Éluard dans leur Dictionnaire abrégé du surréalisme présentaient comme « rouge de cœur ». Le propos sera illustré de documents variés.

Carole Aurouet est maître de conférences H.D.R. à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée. Derniers livres : Jacques Prévert. Une vie et Prévert et le cinéma (Nouvelles Éd. Jean-Michel Place), Prévert et Paris. Promenades buissonnières (Parigramme). En cette année de commémoration Prévert, elle co-dirige le colloque international Jacques Prévert, détonations poétiques à Cerisy-la-Salle et est conseillère scientifique d’un documentaire sur Prévert pour France 2.

Lecture : Philippe Müller, Vincent Vernillat.

En partenariat avec la médiathèque municipale.

Jeudi 13 juillet à 20h30 Médiathèque municipale Saint-Aubin/Mer (conférence-lecture). Entrée libre.


OUVERTURE DU FESTIVAL : LIBERTÉS    

Présentation de la 16e édition par l’équipe du festival.

Samedi 15 juillet à 18h Salle des fêtes Mairie Houlgate (rencontre & cocktail). Entrée libre.

Samedi 22 juillet à 11h Hôtel de Ville Trouville/Mer (rencontre & cocktail). Entrée libre.


SUR LA CORRESPONDANCE D'OCTAVE MIRBEAU  

Les correspondances d’écrivains éclairent la création, elles aident à comprendre l’œuvre, sa genèse, sa construction, sa réception. Mais il n’y a pas que cela. Écrire des lettres, c’est d’abord écrire tout court. Alors, quand on est écrivain, naturellement, ce que l’on couche dans sa correspondance entre en résonnance avec ce que l’on produit dans son œuvre. Avec l’homme que l’on est aussi. Et l’homme Mirbeau est fascinant.

À partir de son expérience de lectrice passionnée d’Octave Mirbeau, Sonia Anton propose de parcourir les lettres de l’écrivain.

Sonia Anton est chercheuse en littérature, maître de conférences à l’université du Havre, et auteure : Le Galet et la crevette : rêveries havraises au bord de l’eau (Terres en vue).

Lecture : Philippe Müller, Vincent Vernillat.

Samedi 15 juillet à 21h Salle des fêtes Mairie Houlgate (conférence-lecture). Entrée libre.

 

JEAN GENET. LIBERTÉ NOIRE  

Comment mieux parler de liberté qu’avec un écrivain qui aura passé le plus clair de son temps en prison ? Dès l’âge de quinze ans, Jean Genet, enfant abandonné, pupille de l’Assistance publique, fait sa première expérience carcérale : trois mois en cellule d’isolement. Suit une détention de près de trois ans en colonie pénitentiaire. Plus tard encore, on le retrouve dans des maisons d’arrêt, puis à la Santé et à Fresnes. Il a plus de trente ans quand, dans sa cellule de prison, un cahier sur les genoux, au milieu de ses co-détenus, il rédige Le Condamné à mort et Notre-Dame-Des-Fleurs. C’est avec cet homme au bord du gouffre que nous parlerons de liberté, du grand large et d’écriture.

Directeur littéraire de l’IMEC, spécialiste de Jean Genet et des écrivains d’Orient, Albert Dichy co-dirige l’édition du théâtre de Genet dans la Pléiade et a écrit sur de nombreux écrivains contemporains : Marguerite Duras, Jacques Audiberti, Kateb Yacine, Pierre Guyotat, Maurice Pons et Georges Schehadé.

Lundi 17 juillet à 18h Villa en face du Sporting-Club Houlgate (conférence). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC MARCUS MALTE

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin - d’instinct. Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, Le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde.

Marcus Malte est l'auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles dont Garden of Love (Zulma, Grand Prix des lectrices de Elle, catégorie policier) et, plus récemment, les Harmoniques (Gallimard). Son dernier roman, Le Garçon (Zulma), a recu le Prix Femina 2016. Il est aussi musicien et auteur pour la jeunesse.

Présentation : Fabrice Carrière.

Mardi 18 juillet à 18h Villa Eroom Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.


DE LA VÉRITÉ À LA LIBERTÉ

LECTURES ET RELECTURES D'AUGUSTE RODIN

Rodin a fortement revendiqué pour l'artiste l'exigence de vérité. Aujourd'hui, on insiste beaucoup plus sur la liberté dont témoigne son travail. Comment articuler les deux notions ? Est-ce incompatible ? Entre vie personnelle, création, interprétations et réinterprétations, quelques réflexions sur l'itinéraire et l'œuvre d'un des pères de la sculpture moderne.

Aline Magnien est conservateur en chef du patrimoine et docteur en histoire de l'art. Directrice du Laboratoire de recherche des monuments historiques depuis 2016, elle a été responsable du service des collections du musée Rodin et commissaire de nombreuses expositions dont Camille Claudel et Rodin, la chair, le marbre. Elle a notamment publié La Danaïde et Rodin et l’érotisme (Hermann).

Dans le cadre des Conférences d’été de la Ville de Trouville/Mer.

Mercredi 19 juillet à 18h Hôtel de Ville Trouville/Mer (conférence-projection). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC LEÏLA SEBBAR  

Leïla Sebbar est née en Algérie pendant la colonisation, de père algérien et de mère française, et tous deux instituteurs. Elle vit à Paris depuis 1963.  Elle a publié un grand nombre de romans, nouvelles, essais, récits, carnets de voyage et albums photographiques. Au croisement de l’intime et du politique, son œuvre dit la violence de l’Histoire et de l’exil. Rencontre-lecture avec une auteure incontournable et emblématique du paysage littéraire méditerranéen.

Parmi ses ouvrages : Je ne parle pas la langue de mon père et L’arabe comme un chant secret (Bleu autour), Écrivain public (Bleu autour), La fille du métro (Al Manar). Dans son dernier recueil de nouvelles, L'Orient est rouge (Elyzad), Leïla Sebbar s'inspire des guerres contemporaines en Orient.

Présentation : Albert Dichy.

Jeudi 20 juillet à 18h Jardin Les Pléiades Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC LUC BABA   

Luc Baba est né à Liège, où il vit. Écrivain, il a publié une vingtaine d'ouvrages : des romans, des livres pour enfants, de la poésie et du théâtre. Il se passionne pour tous les arts du verbe. Il est également comédien, animateur d’ateliers d’écriture, chanteur, et professeur d'anglais dans une école de promotion sociale. Dernier ouvrage publié : Elephant Island (Belfond). En littérature jeunesse : Les aigles ne tuent pas les mouches (Thierry Magnier), Mon ami Paco (Les territoires de la mémoire, avec Marion Dionnet), Bonne fête, mouton ! (La Province de Liège, avec Marion Dionnet), Jacques Brel, vivre à mille temps et Charlie Chaplin, l'enchanteur du cinéma comique (À dos d'Âne, coll. Des graines et des guides).

En partenariat avec la bibliothèque Blangy Pont-l’Évêque Intercom.

Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Vendredi 21 juillet à 14h Bibliothèque intercommunale Pont-l'Évêque (rencontre-lecture jeune public). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC ISABELLE RENAUD

Nine a un léger problème : ses parents ont décidé de la protéger de tout. Sortir jouer dans la rue, passer la nuit chez une copine… interdit ! Il risquerait d’y avoir des garçons (ça bouscule), des animaux (ça mord, ça griffe), une piscine (ça noie) et d’autres choses plus terrifiantes encore. Jusqu’au jour où ses parents embauchent un nouveau baby-sitter, Anil, jeune étudiant... avec des projets de voyage plein la tête !

Baby-sittor (Thierry Magnier), un premier roman drôle et sensible d'Isabelle Renaud, qui dit avec intelligence le poids qui pèse parfois sur les épaules des enfants. Un hymne joyeux à la liberté à déguster à toute allure !

À partir de 8 ans. En partenariat avec la bibliothèque Blangy Pont-l’Évêque Intercom.

Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Vendredi 21 juillet à 15h30 Bibliothèque intercommunale Pont-l'Évêque (rencontre-lecture jeune public). Entrée libre.

 

LES COMBATS D'OCTAVE MIRBEAU   

Octave Mirbeau (1848-1917), né à Trévières dans le Calvados, est un journaliste, un critique d'art, un conteur, un romancier et un auteur dramatique. Anarchiste et prototype de l'intellectuel engagé pour la justice, il était un chroniqueur influent, un pamphlétaire écouté et un grand démystificateur, qui a mis son génie au service de tous les opprimés et s'est employé à dévoiler au grand public les ressorts cachés de la machinerie sociale.

Pierre Michel est le spécialiste incontesté de l'écrivain. Président-fondateur de la Société Octave Mirbeau, rédacteur en chef des Cahiers Octave Mirbeau ; professeur agrégé, docteur ès Lettres et H.D.R., université d'Angers. Il est aussi le biographe et l'éditeur scientifique de toute l'œuvre de Mirbeau.

Samedi 22 juillet à 18h Hôtel de ville Trouville/Mer (conférence). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC MARK GREENE  

Dans Comment construire une cathédrale (Plein jour), Mark Greene raconte l'histoire de Justo Callego. Aujourd'hui âgé de quatre-vingt-onze ans, cet autodidacte complet a construit seul, de ses propres mains et depuis plus de cinquante-cinq ans, une cathédrale à Mejorada del Campo, près de Madrid. C'est là que l'auteur est allé à sa rencontre, fasciné par ce chef-d'œuvre paradoxal, édifié sans argent et sans plan, porté par la foi de son bâtisseur. Quand la réalité n'a pas besoin de fictions pour être romanesque...

Mark Greene, écrivain franco-américain né à Madrid, est par ailleurs l'auteur d'un recueil de nouvelles, Les Plaisirs difficiles (Seuil), et de quatre romans, dont Le Ciel antérieur (Seuil) et 45 tours (Rivages).

Présentation : Fabrice Carrière.

Lundi 24 juillet à 17h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC PEF   

Auteur-illustrateur, Pef invente en 1980 le prince de Motordu, véritable star dont La belle lisse poire a inauguré un cycle d’aventures qui se poursuit toujours. Depuis, il collectionne les succès, tout en gardant les pieds sur terre et en parcourant le monde à la recherche des « glaçons » et des « billes » de toutes les couleurs, leur insufflant l’amour des mots et le plaisir de la lecture. Dans ses livres, il parle du bonheur de vivre, mais aussi du malheur de la guerre et des offenses faites aux enfants de toute la terre. Pef est par ailleurs l’auteur de Ma guerre de cent ans et du Petit éloge de la lecture (Gallimard).

En partenariat avec la médiathèque Jacques Prévert.

Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Mardi 25 juillet à 17h Médiathèque Jacques Prévert Dives/Mer (rencontre-lecture jeune public). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC FRANÇOIS DAVID   

Poète, auteur, éditeur, François David a publié depuis 25 ans plus de 150 textes et nouvelles pour la jeunesse, couronnés de nombreux prix.  Avec l’extrême - et rare - modestie qui le caractérise, il ne met guère en avant sa longue bibliographie, ni les commentaires élogieux que son travail suscite dans la presse ou chez ses confrères. Et pourtant, le lire demeure un vrai bonheur, un moment d’exception qu’il faut offrir aux enfants aussi, pour les aider « à découvrir peu à peu, patiemment, librement, leur propre guide en eux ». Il vit près de Cherbourg, dans le Cotentin, où il dirige les éditions Møtus.

Parmi ses livres : Un ours, des ours (Sarbacane, avec 32 illustrateurs), Les hommes n’en font qu’à leur tête (Sarbacane, avec Olivier Thiébaut), Ma mamie en poévie (CotCotCot, avec Elis Wilk), Mon petit doigt m’a dit (Møtus, avec Aude Léonard), Les croqueurs de mots (Møtus, avec Dominique Maes).

Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Mercredi 26 juillet à 15h Bibliothèque municipale Trouville/Mer (rencontre-lecture jeune public). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC DIDIER DAENINCKX   

Didier Daeninckx est l’auteur de plus d’une soixantaine d’ouvrages, et de scénarios de films. Depuis Meurtres pour Mémoire, où l’intrigue policière faisait découvrir l’épisode tragique des Algériens jetés à la Seine par la police française en 1961, il n’a eu de cesse de faire revivre des épisodes oubliés de l’histoire contemporaine sous forme romanesque. En 1994, la Société des Gens de Lettres lui a décerné le Grand Prix Paul Féval de Littérature Populaire pour l’ensemble de son œuvre. Ses derniers livres : L’école des colonies (Hoëbeke), Retour à Béziers (Verdier), Novellas (Le Cherche-Midi), Caché dans la maison des fous (Bruno Doucey).

Présentation : Georges-Emmanuel Morali.

Mercredi 26 juillet à 18h Bibliothèque municipale Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.


DENISE ET MAURICE, DRESSEURS D'ÉPOUVANTAILS     

Dans l'Aubrac, un couple de paysans à la retraite continue à travailler la terre selon d'anciennes traditions. Parallèlement, depuis une vingtaine d'années, Denise et Maurice consacrent une partie de leur temps à créer et à dresser autour de leur maison quelques centaines d'épouvantails. Leur démarche témoigne d'un goût de la liberté et de la singularité devenu rare aujourd'hui.

Projection du film suivie d'une rencontre avec le réalisateur.

Rémy Ricordeau est réalisateur de films documentaires sur le travail salarié (Putain d'usine), les arts populaires (Visionnaires de Taïwan), l'utopie sociale (Inventaire avant liquidation), l'art brut (Bricoleurs de Paradis) ou le surréalisme (Je ne mange pas de ce pain-là sur le poète Benjamin Péret). Son dernier film : Denise et Maurice, dresseurs d'épouvantails (livre/DVD, L'Insomniaque).

En partenariat avec la médiathèque Jacques Prévert et l’aide du cinéma Le Drakkar.

Jeudi 27 juillet à 18h Cinéma Le Drakkar Dives/Mer (film et rencontre). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC JÉRÔME GARCIN  

Dans plusieurs de ses livres, Jérôme Garcin fait revivre des personnages qui furent des combattants de la liberté : Jacques Lusseyran (Le Voyant), Jean Prévost (Pour Jean Prévost), Jean de la Ville de Mirmont (Bleus horizons), Étienne Beudant (L’Écuyer mirobolant). Des hommes audacieux, habités par la fureur de vivre libre et la passion d’écrire, que l’auteur ressuscite avec générosité et humanisme.

Écrivain, Jérôme Garcin est l’auteur de nombreux romans, récits et essais. Journaliste, il est directeur adjoint, responsable des pages culturelles de L’Obs, et anime Le Masque et la Plume sur France Inter. Dernier titre paru : Le Voyant (Gallimard).

Présentation : Martine Bel.

En partenariat avec la bibliothèque pour tous de Cabourg.

Mardi 1er août à 17h Casino Cabourg (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC GENEVIÈVE DAMAS 

Au Canada, Jean Iritimbi, un Centrafricain sans papiers, rencontre, dans l’hôtel où il travaille au noir, Patricia, une cliente blanche qui s'éprend de lui. Pour le ramener avec elle à Paris, elle vole le passeport d’un Afro-Américain. Mais Jean Iritimbi n’a pas dit à Patricia qu’il a une famille au pays, une femme et deux filles. Il apprend en les appelant qu’elles sont en route pour le rejoindre. Hélas, le bateau qui les transporte fait naufrage. On annonce peu de survivants...

À partir d’une des tragédies de notre actualité, Geneviève Damas compose un roman bref d’une étonnante densité : Patricia (Gallimard).

Geneviève Damas vit à Bruxelles. Elle est comédienne, metteur en scène et auteur dramatique. Son premier roman, Si tu passes la rivière (Luce Wilquin), a reçu le prix Victor Rossel et le prix des Cinq continents de la francophonie.

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Mardi 1er août à 17h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC VÉNUS KHOURY-GHATA  

Née au Liban, Vénus Khoury-Ghata est romancière, traductrice, mais avant tout poète. Elle est l'auteure d'une œuvre considérable et lauréate de prestigieux prix littéraires : Goncourt de la Poésie, Grand Prix de Poésie de l'Académie française, Prix Renaudot poche pour La fiancée était à dos d'âne (Folio). Dans un de ses derniers livres, grâce à son écriture sensible et son sens inné de la dramaturgie, elle redonne vie au poète russe, Ossip Mandelstam, emprisonné dans les camps de Staline. Prouvant que la littérature est l’un des moyens les plus sûrs de lutter contre la barbarie.

Ses écrits les plus récents : Les mots étaient des loups (Poésie/Gallimard), Le roman d'Asia Bibi (Cerf), Les derniers jours de Mandelstam et L’adieu à la femme rouge (Mercure de France).

Présentation : Martine Bel.

Mercredi 2 août à 12h Villa Chebec Trouville/Mer (rencontre littéraire & brunch). Entrée libre (sans brunch). Tarif A (avec brunch sur réservation). 

 

DEUX SIÈCLES DE TRAITE DES NOIRS ET D'ESCLAVAGE AU HAVRE   

Sous le règne de Louis XIV partit du Havre le premier bateau négrier armé par les armateurs de cette ville. Jusqu’à la révolte de Saint-Domingue déclenchée à l’été 1791 qui mit (provisoirement) fin au commerce triangulaire, près de 400 expéditions partirent de ce port qui, malgré sa dimension moyenne, devint le second port négrier français à la veille de la Révolution. La conférence propose de restituer l’histoire mal connue de ce commerce, d’en expliquer les raisons et les conséquences qu’il eut dans la société havraise.

Éric Saunier est maître de conférences en histoire moderne à l'université du Havre et membre du Comité national pour l’Histoire et la Mémoire de l’Esclavage. Parmi ses ouvrages : Encyclopédie de la Franc-maçonnerie (Hachette), Figures d’esclaves : présences, paroles, représentations (PURH), Histoire du Havre (Privat).

Mercredi 2 août à 21h Les Cures Marines Trouville/Mer (conférence-projection). Entrée libre.

 

TOCQUEVILLE ET LA DÉMOCRATIE, ENJEUX, PERSPECTIVES ET RISQUES  

Alexis de Tocqueville est le premier et le principal penseur de la démocratie moderne. Il considère, dès 1825, que le surgissement de la démocratie est inéluctable et en 1835, de retour des États-Unis, il est assuré que désormais l’alternative est simple : démocratie ou despotisme. Pour lui, les démocraties seraient agitées et conservatrices. Ces régimes sont fragiles et exigent, pour fonctionner harmonieusement, une éthique du politique faute de laquelle ils connaissent des dérives monstrueuses ; celles d’hier et, peut-être, celles qui s’annoncent.

Agrégé de l’université, docteur ès lettres, Jean-Louis Benoît est philosophe et spécialiste de Tocqueville. Il a notamment édité le tome XIV des Œuvres complètes d’Alexis de Tocqueville, Correspondance familiale (Gallimard), un Dictionnaire Tocqueville (Nuvis) et une biographie Tocqueville (Perrin).

Vendredi 4 août à 21h Hôtel de Ville Trouville/Mer (conférence). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC HUBERT ANTOINE  

Dans Danse de la vie brève, nous découvrons Melitza, jeune Mexicaine de vingt-trois ans, à travers son journal intime. Trois carnets posthumes datant de 2006 - retrouvés et commentés par son père - retracent sa cavale avec Evo, un « bel indigent » au charme énigmatique. Ensemble, ils partageront tout : expérience hallucinogène, barbarie policière, amour fou et insurrection populaire.

Hubert Antoine vit au Mexique depuis vingt ans. Il a publié des livres de poésie (Le Cormier), un recueil de textes en prose, Introduction à tout autre chose (Verticales), un essai, Comment je ne suis pas devenu poète (La Lettre volée). Son dernier roman, Danse de la vie brève (Verticales) a obtenu le Prix Rossel 2016, distinction littéraire la plus prestigieuse en Belgique francophone.

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Samedi 5 août à 18h Chalet La Béthanie Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

ESCAPADE AU MUSÉE D'ART MODERNE ANDRÉ MALRAUX :

PIERRE ET GILLES. CLAIR-OBSCUR    

Il y a quarante ans, Pierre Commoy et Gilles Blanchard - né au Havre - se rencontraient pour former presque aussitôt le duo Pierre et Gilles. Quarante ans d’une complicité amoureuse et artistique, qui a fait naître des portraits entre photographie et peinture, des images nourries d’art et de culture populaire devenues mythiques. Un style unique, brillant mélange de références à la mythologie, aux religions, aux contes de fées, mais toujours ancré dans les réalités du monde contemporain.

14h. Départ en car de Trouville/Mer pour le Havre.

15h30. MuMa - Visite commentée de l’exposition Pierre et Gilles. Clair-obscur.

17h. MuMa - Conférence par Anne-Élisabeth Halpern.

18h45. Départ en car du Havre pour retour à Trouville/Mer.

Lundi 7 août à 14h Départ Office de Tourisme Trouville/Mer (événement culture et patrimoine). Tarif F (avec le car).


CODES ET CONTRAINTES, OUTILS DE LA LA LIBERTÉ   

Arts poétiques, traités d’harmonie, histoire de la peinture prouvent que la création artistique est largement codifiée. À ces chaînes et limitations, les artistes répondent souvent en prenant des libertés, acquiesçant à la convention pour mieux miner de l’intérieur les codes de composition : corruption des formes figées, pratique de la réécriture, palindromes poétiques et musicaux, épuisement de la contrainte initiale par la variation. « Au fond, je me donne des règles pour être totalement libre » (Georges Perec).

Anne-Élisabeth Halpern est maître de conférences à l'université de Reims. Elle est aussi directrice littéraire des éditions L’improviste. Dernières parutions : Michaux et le cinéma (Nouvelles éd. Jean-Michel Place), Notes pour un jardin (avec des dessins de Shirley Carcassonne, L’improviste).

En partenariat avec le MuMa au Havre.

Lundi 7 août à 17h MuMa (Musée d'art moderne André Malraux) Le Havre (conférence-projection). Entrée libre.

 

PIERRE ALBERT-BIROT, L'INVENTION DE LA MODERNITÉ  

Pierre Albert-Birot (1876-1967) fut un infatigable expérimentateur. Tour à tour sculpteur, peintre, éditeur, imprimeur, poète, homme de théâtre, scénariste, il est l'auteur d'une œuvre pionnière à bien des égards. Après une longue période de tâtonnements et d'insatisfactions, il ne cessa ensuite de défendre farouchement sa liberté, menant sa création en dehors des courants et des écoles. La conférence retrace l'itinéraire de ce créateur inclassable, qui affirmait : « Je peux conduire, ou marcher côte à côte, marcher derrière, jamais ».

Marianne Simon-Oikawa est maître de conférences H.D.R. à l’université de Tokyo, chercheur associé à la Maison franco-japonaise (Tokyo) et au sein de l’équipe Écritures de la modernité (université Paris 3). Elle a dirigé et codirigé plusieurs ouvrages portant sur l’écriture, l’image et la poésie.

Mardi 8 août à 17h Salle des fêtes Mairie Houlgate (conférence-projection). Entrée libre.


LES INCROYABLES CITOYENS / CHAPITRE 1    

Les Incroyables citoyens est un projet de dimension européenne autour de la démocratie participative.

Trois rendez-vous sont proposés dans le cadre du festival : un film-débat, un atelier d’écriture et un spectacle.

Projection du film (23’) Les Incroyables citoyens ! Chapitre 1, réalisé par les jeunes de Haute-Gironde, encadrés par Valentine Cohen et Erwin Chamard.

Suivi d’un débat ludique autour du thème des démocraties.

L’objectif du projet est d’alimenter une « pratique » de la citoyenneté en mettant des espaces de rencontre et d’expérimentation à la disposition des habitants. Il s’enrichit au gré de son itinérance et est en perpétuel devenir.

Avec le soutien du Programme Erasmus+ Jeunesse. Dispositif Passeurs d’images - Écla Nouvelle Aquitaine.

Mardi 8 août à 21h Salle des fêtes Mairie Houlgate (film et débat). Entrée libre.

 

JACK LONDON, UNE VIE DE LIBERTÉS    

Né en 1876 à San Francisco, Jack London connaît le succès après des années de pauvreté, de vagabondage et d’aventures. Auteur prolifique, il a laissé à sa mort, en 1916, une cinquantaine d’ouvrages parmi lesquels Martin Eden, L’Appel de la forêt, Le Talon de fer et Croc-Blanc. Alain Sprauel nous raconte l’auteur au travers de huit mots-clés, issus de l’acrostiche du mot « Libertés ». Anecdotes, engagement, passions et paradoxes, vous saurez tout de cet écrivain hors normes et de l’intérêt toujours actuel de ses livres.

Alain Sprauel, vice-président de l’Association des Amis de Jack London, est en charge du patrimoine des éditions francophones de l’auteur. À ce titre, il possède près de 1 500 ouvrages de l’écrivain, ce qui en fait la plus grande collection mondiale.

En partenariat avec l'Office de Tourisme et d'Animation de la Ville de Villers/Mer.

Jeudi 10 août à 18h Cinéma du Casino Villers/Mer (conférence-projection). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC OLIVIER WEBER   

Écrivain-voyageur et journaliste, Prix Albert Londres, Prix de l’Aventure et Prix Joseph Kessel, Olivier Weber est notamment l’auteur du Faucon afghan (Robert Laffont), du Barbaresque et de L’Enchantement du monde (Flammarion). Longtemps reporter de guerre pour la presse française et britannique, puis ambassadeur de France pendant cinq ans, il a couvert une vingtaine de conflits, de l’Érythrée à l’Afghanistan, du Sahara à l’Irak. Ses romans et récits de voyage ont été traduits dans une dizaine de langues. Dernièrement, il a publié Frontières et Jack London. L'appel du grand ailleurs (Paulsen).

Présentation : Marie-Thérèse Jolimaître.

En partenariat avec la médiathèque municipale.

Lundi 14 août à 20h30 Médiathèque municipale Saint-Aubin/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC SALAH AL HAMDANI ET OMAR YOUSSEF SOULEIMANE  

Une rencontre avec deux voix de l’exil en insurrection, Omar Youssef Souleimane et Salah Al Hamdani, en compagnie de leur éditrice au Temps des Cerises, Juliette Combes-Latour.

Omar Youssef Souleimane, journaliste et poète syrien, a participé aux manifestations de Damas et de Homs pour la liberté et la démocratie. Contraint à quitter son pays natal, il arrive en France en 2012, où l’asile politique lui est accordé. Son deuxième recueil de poésie publié en France, Loin de Damas (Le Temps des Cerises), est traduit par Salah Al Hamdani et Isabelle Lagny.

Salah Al Hamdani, poète, écrivain d’origine irakienne, est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages. Ancien opposant à la dictature de Saddam Hussein, c’est la France qu’il choisit pour terre d’asile en 1975. Dernières parutions : Contrejour amoureux, dialogue poétique avec Isabelle Lagny (Le Nouvel Athanor), Je te rêve (Pippa), Bagdad mon amour (Le Temps des Cerises).

Présentation : Jacques Fournier.

Mercredi 16 août à 18h Médiathèque Jacques Prévert Dives/Mer (rencontre-lecture). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC LAURENT DEMOULIN   

Robinson est une île sauvage. Robinson est un enfant autiste. Son père, universitaire, évoque avec délicatesse et subtilité son expérience de cette paternité hors norme, où le quotidien devient une poésie épique. Avec intelligence et pudeur, il nous décrit des micro-scènes dans une langue précise et maîtrisée, que son fils de 10 ans, privé de parole, ne saura appréhender. Peut-être est-ce là la seule raison d'être de ce texte tissé entre eux : Robinson ne le lira jamais. Un récit poignant d’une profonde humanité, un chant d’amour.

Laurent Demoulin est un romancier, poète, critique et universitaire belge. Il vit à Liège. Robinson est son premier roman publié chez Gallimard.

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Vendredi 18 août à 12h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire & brunch). Entrée libre (sans brunch). Tarif A (avec brunch sur réservation).

 

LIBERTÉ D'EXPRESSION ET HISTOIRE DE LA CENSURE (HIER ET AUJOURD'HUI)

La censure est aujourd’hui omniprésente : presse, cinéma, arts plastiques, livre, théâtre, musique, jeux vidéo, télévision, etc. À telle enseigne qu’il ne s’écoule plus une semaine sans qu’elle fasse la une, d’affaire en affaire, dans un monde où, paradoxalement, l’art et l’information connaissent moins de frontières mais de plus en plus de restrictions. Comment la définir ? Où s’exerce-t-elle ? Qui l’impose ? Et sous quelles formes ?

Emmanuel Pierrat est avocat, spécialiste de la propriété intellectuelle. Il a défendu Michel Houellebecq à la suite de ses propos sur l’islam. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié Le livre noir de la censure (Seuil) et La liberté sans expression ? (Flammarion).

Samedi 19 août à 18h Les Cures Marines Trouville/Mer (conférence). Entrée libre.