Rencontres littéraires PDF Imprimer Envoyer

 

 

OUVERTURE DU FESTIVAL : J'ÉMERVEILLE

Présentation de la 17e édition par l’équipe du festival.

Samedi 14 juillet à 18h Jardin Les Pléiades Houlgate (rencontre & cocktail). Entrée libre.

Samedi 21 juillet à 11h Hôtel de Ville Trouville/Mer (rencontre & cocktail). Entrée libre.


LE CINÉMA DE GUILLAUME APOLLINAIRE

Guillaume Apollinaire voit naître le cinéma en 1895, alors qu’il est adolescent. L’engouement du poète pour ce nouveau moyen d’expression est un aspect moins connu de sa création. Pourtant Apollinaire insère le cinéma dans ses textes en prose comme en vers, créera une rubrique cinématographique dans sa revue Les Soirées de Paris, écrit des articles sur le sujet et appelle les poètes à se saisir du cinéma, ce qu’il fait en personne en se livrant à l’exercice du scénario.

Carole Aurouet est maître de conférences habilitée à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et membre de l’Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel de Paris 3-Sorbonne nouvelle. Elle est l’auteure d’une quinzaine d’ouvrages et dirige la collection Le cinéma des poètes aux Nouvelles éditions Place.

Lecture : Philippe Müller, Vincent Vernillat.

Samedi 14 juillet à 21h Salle des fêtes Mairie Houlgate (conférence-projection et lecture / création). Tarif B.


LE MUSÉE DE LA POÉSIE (FABRIQUÉ AVEC ZÉRO EURO) POUR OUVRIR GRAND LES YEUX !

« Laissez-vous attendrir par l’Homme né avec un pinceau dans la tête, la botte taille 1 qui permet de traverser une goutte d‘eau ou encore par le véritable chausson aux pommes. Après une pause publicitaire pour de faux, le poète vous emmènera dans ses tours de magie, son numéro de voyance, ses mensonges vrais, son Cligne-musette de mots ou son instrument qui joue du silence. »

À travers une exposition de 22 œuvres, les enfants et les grands sont invités à parcourir le Musée de la Poésie de David Dumortier.

David Dumortier est écrivain, poète et auteur de livres pour la jeunesse. Il a vécu en Syrie, Jordanie et en Égypte. Parmi ses livres : 52 petits mensonges et quelques vérités (Rue du monde), Cligne-musette (Cheyne), Le Jeu de la bonne aventure (Møtus). Il intervient en milieu scolaire, hospitalier et pénitentiaire.

Dès 7 ans. En partenariat avec la médiathèque municipale.

Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Lundi 16 juillet à 14h30 Médiathèque municipale Saint-Aubin/Mer (rencontre-spectacle jeune public / création). Entrée libre.

Mardi 17 juillet à 10h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre-spectacle jeune public). Entrée libre.

Vendredi 20 juillet à 10h30 et 14h Parc de loisirs du lac Pont-l'Évêque (rencontre-spectacle jeune public ). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC GAËLLE NOHANT

Avec Légende d’un dormeur éveillé (Héloïse d’Ormesson, prix des Libraires), Gaëlle Nohant raconte les mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure - de Robert Desnos et ressuscite une époque incandescente et tumultueuse, des années folles à l’Occupation. Elle épouse ses pas, des Halles à Montparnasse ; suit les séances animées du Café Cyrano en compagnie de Prévert et d’Aragon ; danse des nuits entières aux côtés de Kiki et de Man Ray... S’identifiant à Youki, le grand amour de Robert, elle l’accompagne jusqu’au bout de la route, au camp de Terezín, en juin 1945.

Parmi ses autres ouvrages : L’Ancre des rêves (Robert Laffont, prix Encre Marine), La Part des flammes (Héloïse d’Ormesson, prix France Bleu/Page des libraires et prix du Livre de Poche).

Présentation : Fabrice Carrière.

Lundi 16 juillet à 18h Maison des Pêcheurs Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.


DE L'ENCHANTEMENT DANS LES CONTES

Les contes d’où qu’ils viennent ont traversé l’espace et le temps, ils touchent nos cœurs, nous émeuvent et nous questionnent. Qu’est-ce donc que cet usage de l’enchantement dont ils nous régalent ? Comment sont-ils frères de nos rêves ? La conteuse se propose de nous emmener au cœur de ces mystères qui se passent de toute explication mais qui nourrissent notre imaginaire passé, présent et futur.

Muriel Bloch est conteuse et l’auteure d’une trentaine de livres (Gallimard, Seuil, Syros, Thierry Magnier). Elle raconte seule ou en musique, pour petits et grands, des contes du monde entier, mêlant des contes d’origine populaire et des contes littéraires, comme ceux du Cabinet des fées, ou des récits empruntés à la littérature. Elle anime des ateliers dans les théâtres, médiathèques, écoles… et travaille pour la radio, la télévision et des festivals en tant que programmatrice.

De 9 à 99 ans. Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Lundi 16 juillet à 21h Ancienne École Sainte-Marie Houlgate (conférence contée). Tarif B.


RENCONTRE AVEC SYLVIE GERMAIN

Sylvie Germain siège au rang des écrivaines emblématiques de la littérature française contemporaine. Elle a publié plus de trente livres (Gallimard, Albin-Michel), dont Le Livre des nuits (six prix littéraires), Nuit d’Ambre, Jours de colère (prix Femina), Tobie des Marais (grand prix Jean Giono), Magnus (prix Goncourt des lycéens). Outre ses romans, elle a écrit une biographie d’Etty Hillesum, des récits de voyages, des essais… Elle a reçu le grand prix de littérature de la Société des Gens de Lettres pour l’ensemble de son œuvre. Elle fait partie de l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique. Son dernier ouvrage : À la table des hommes (Albin-Michel).

Présentation : Albert Dichy.

Mardi 17 juillet à 18h Bibliothèque municipale Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.


DES MASQUES DE TOUTES LES COULEURS

Agathe Hennig anime un atelier autour de son livre-surprise à volets Coup de bec ! Après sa lecture, et le jeu des questions qu'offre l'album, les petit(e)s bricoleurs et bricoleuses vont se confectionner avec Agathe un masque d’oiseau coloré en deux coups de cuiller à pot !

Après avoir vécu à Paris, Montréal et Bruxelles, Agathe Hennig, auteure et illustratrice d'une cinquantaine d'ouvrages (Gallimard Jeunesse, Mango, Hatier), s'est installée à Trouville/Mer pour fonder sa propre maison d'édition, baptisée Ah ! Elle aime concevoir des livres originaux, instructifs et drôles pour parler d'écologie aux enfants.

L’atelier s’adresse aux enfants de 6 à 10 ans (max. 25 participants).

Sur inscription au 02 14 37 29 86 (Caen) et 02 31 24 29 27 (Dives/Mer). Durée : 2h.

En partenariat avec la bibliothèque de Caen - Venoix et la médiathèque Jacques Prévert de Dives/Mer.

Dans le cadre de Partir en livre la grande fête du livre pour la jeunesse.

Mercredi 18 juillet à 15h Bibliothèque de Venoix Caen (rencontre-lecture et atelier jeune public). Entrée libre.

Jeudi 19 juillet à 10h Médiathèque Jacques Prévert Dives/Mer (rencontre-lecture et atelier jeune public). Entrée libre.

RENCONTRE AVEC JOY SORMAN

Gros œuvre (Gallimard) de Joy Sorman est un livre bâti en treize chapitres dont le héros est la maison. Treize habitations en crise, précaires, ingénieuses, mobiles ou bricolées : autant de manières d’investir un lieu, de construire sa maison. L’écriture est traversée par une veine documentaire, un souci de recueillir le réel avec précision. Treize histoires qui posent la même question : que signifie habiter ?

Joy Sorman a enseigné la philosophie avant de se diriger vers l’écriture. Parmi ses autres livres chez Gallimard : Boys, boys, boys (prix de Flore), Comme une bête (prix François Mauriac de l’Académie française), La peau de l’ours (sélection Goncourt), L’Inhabitable et Paris Gare du Nord. Elle vient de publier Sciences de la vie (Seuil).

Présentation : Albert Dichy.

En partenariat avec la Ville de Caen. Dans le cadre de l'exposition Murs et du projet Caen fait le mur.

Mercredi 18 juillet à 18h Musée des Beaux-Arts Caen (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

PEAU D'ÂME

SUR LES TRACES DU FILM DE JACQUES DEMY

Une équipe d’archéologues fouille là où Jacques Demy a tourné plusieurs scènes de son film Peau d’Âne en 1970 : la cabane où Catherine Deneuve se réfugie, la clairière où Delphine Seyrig la reçoit… Dès que l’on gratte le sol, perles, clous, paillettes et autres fragments apparaissent. En suivant ces fouilles, Peau d’Âme approche la magie de l’œuvre de Jacques Demy, le charme du texte de Charles Perrault, la tradition orale des contes. Qu’est-ce que cette histoire continue de fouiller en nous ?

Un film de Pierre Oscar Lévy et Olivier Weller Lévy (2017). Remerciements à Shellac.

Présentation par Muriel Bloch, conteuse.

Mercredi 18 juillet à 21h Salle des fêtes Mairie Houlgate (film et rencontre). Entrée libre.


GEORGES SCHEHADÉ, L'ORIENT ET LE BONHEUR DES MOTS

Dans un cadre ouvert exceptionnellement au public, Albert Dichy invite à redécouvrir Georges Schehadé, poète de l'enchantement, du bonheur et de la mélancolie, qui fut l'écrivain francophone majeur du Proche-Orient. Personne ne sut comme lui trouver l'accord secret entre le surréalisme et les contes des Mille et une nuits, l'amour des voyages et le goût de l'immobilité, le sens de l'enfance et la sagesse du vieux monde. En lui, comme par un miracle, Orient et Occident trouvaient une langue commune, aujourd'hui perdue.

Directeur littéraire de l’IMEC, Albert Dichy a écrit sur de nombreux écrivains contemporains : Jean Genet, Marguerite Duras, Jacques Audiberti, Kateb Yacine, Pierre Guyotat, Maurice Pons, Georges Schehadé.

Lecture : Philippe Müller, Vincent Vernillat.

Jeudi 19 juillet à 12h Manoir de Caumont Houlgate (conférence-lecture & brunch/ création). Tarif B (sans brunch) - Tarif E (avec brunch, sur réservation).

 

RENCONTRE AVEC VINCIANE DESPRET

Que sait-on vraiment sur la façon dont les animaux perçoivent le monde ? Les animaux pensent-ils comme on pense qu'ils pensent ? Vinciane Despret, philosophe des sciences, éthologue, est une fidèle observatrice des animaux dont elle dévoile les traditions et les rites en un tableau surprenant d’humanité. Elle enseigne à l’université de Liège et à l’université libre de Bruxelles. Elle est l’auteure de plusieurs livres de référence et qui remettent en cause nos idées reçues. Vous ne regarderez plus votre chien de la même manière !

Parmi ses livres : Bêtes et hommes (Gallimard), Penser comme un rat (Quae), Le Chez-soi des animaux (Actes Sud) et Que diraient les animaux, si… on leur posait les bonnes questions ? (La Découverte). Elle a aussi publié Au bonheur des morts et Les Faiseuses d’histoires. Que font les femmes à la pensée ? (avec Isabelle Stengers, La Découverte).

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Jeudi 19 juillet à 18h Villa en face du Sporting-Club Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC BERNARD QUIRINY

Bernard Quiriny est l’auteur de recueils de nouvelles inventives, sarcastiques et décalées, entre humour noir et tradition fantastique. Bienvenue dans un monde où les critiques littéraires assassinent les écrivains, au sens propre. Où d’énormes papillons envahissent les immeubles. Où les érotomanes fécondent les femmes par l’esprit, puis deviennent bleus après l’amour. Où les banquiers ne savent plus compter les minutes et les heures...

Parmi ses livres salués par de nombreux prix (prix Marcel Thiry, prix Victor-Rossel, prix Mauvais genres) : Contes carnivores (Points), Histoires assassines (Rivages), un essai sur l'écrivain Henri de Régnier, Monsieur Spleen (Seuil), des romans, dont L’affaire Mayerling (Rivages). Bernard Quiriny enseigne la philosophie à l’université de Bourgogne et écrit régulièrement des chroniques pour Chronic’Art, Epok et le Nouveau Magazine littéraire.

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Vendredi 20 juillet à 18h30 Médiathèque Jacques Prévert Dives/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.


LE PASSE-MURAILLE

Émile Dutilleul mène une existence bien rangée entre son travail dans une grande compagnie d’assurance et son vieil appartement à Montmartre. Sa vie change du tout au tout le jour où il découvre qu’il a un super pouvoir : il peut traverser les murs... Dante Desarthe nourrit depuis longtemps une passion pour Marcel Aymé. Dans le Paris d'aujourd'hui, il nous livre une remarquable adaptation de la nouvelle Le Passe-muraille, fable surnaturelle nimbée de fantaisie burlesque.

Film de Dante Desarthe (2016, 1h35') d'après la nouvelle de Marcel Aymé. Avec Denis Podalydès, Marie Dompnier, Scali Delpeyrat. Production Les Films du Poisson / Arte. Remerciements à Lagardère Studios Distribution.

En partenariat avec la médiathèque Jacques Prévert et le cinéma Le Drakkar.

Présentation par Dante Desarthe, réalisateur.

Vendredi 20 juillet à 21h Cinéma Le Drakkar Dives/Mer (film et rencontre). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC BELINDA CANNONE

« Le risque de l'enténèbrement a frappé notre époque mais il faut d'autant plus persister à évoquer l'émerveillement. » Avec son dernier livre S'émerveiller (Stock), Belinda Cannone nous offre un essai vivifiant et enthousiasmant sur le monde qui nous entoure, un plaidoyer pour un rapport plus intense au réel et au présent. « Cette perfection ineffable du vivant, si poignante », incarnée par une qualité de lumière, la beauté d'un chant, la grandeur d'un arbre, la puissance d'une œuvre d'art...

Belinda Cannone a publié sept romans, dont Nu intérieur (L’Olivier) et plusieurs essais : L’Écriture du désir (Folio, prix de l’essai de l’Académie française), Le sentiment d’imposture (Folio, grand prix de la Société des Gens de Lettres), Un chêne (Le Vistamboir), un petit traité de savoir-vivre. Maître de conférences, elle enseigne à l’université de Caen-Normandie.

Présentation : Martine Bel.

Samedi 21 juillet à 18h Hôtel de Ville Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC GILLES LAPOUGE

Jardins, utopies, îles... Dans un bel ouvrage illustré, Gilles Lapouge établit la carte des paradis perdus, réels ou imaginaires, qui jalonnent l'histoire de l'humanité : « ces petits bouts d'Éden, olympes ratatinés, capables de luire quelques jours ou quelques siècles à l'horizon de nos mélancolies. » Un inventaire érudit et joyeux d'eldorados, une invitation au voyage par un conteur extraordinaire, au talent d’écriture reconnu partout !

Ses derniers livres : Atlas des paradis perdus (avec Karin Doering-Froger, Arthaud), L’âne et l’abeille (prix Essai France Télévision, prix Paul Morand de l'Académie française), Maupassant, le sergent Bourgogne et Marguerite Duras (Albin-Michel). Gilles Lapouge a reçu le prix Pierre Ier de Monaco pour l'ensemble de son œuvre. Journaliste, il est correspondant pour le journal brésilien O Estado de São Paolo depuis plus de soixante ans.

Présentation : Christine Lillemer.

Lundi 23 juillet à 17h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.


LE MONDE MERVEILLEUX DE GEORGES MÉLIÈS

Georges Méliès (1861-1938) illumine les débuts du cinématographe. Entre 1896 et 1913, il tourne 520 films dont il est l’auteur, le producteur et le distributeur, et dans lesquels il joue les rôles principaux. Il invente des trucages qui sont à la base des effets spéciaux modernes. Dessinateur hors pair, cet artisan de génie, magicien de formation, véritable homme-orchestre, aborde tous les genres : adaptations de contes, récits fantastiques, actualités reconstituées et féeries en couleurs. Ses créations sont encore aujourd’hui sources d’émerveillement.

Laurent Véray est historien du cinéma, professeur à l’université Paris 3-Sorbonne nouvelle, président de la Cinémathèque universitaire et directeur artistique du festival du film de Compiègne. Il a publié, entre autres, La Grande Guerre au cinéma. De la gloire à la mémoire (Ramsay) et Vedrès et le cinéma (Nouvelles éd. Place).

En partenariat avec le Pôle Animations InDeauville.

Jeudi 26 juillet à 18h Cinéma du Casino Villers/Mer (conférence-projection). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC JÉRÔME GARCIN

L’enfance de Jérôme Garcin a été marquée par deux grands-pères éminents, le neurologue Raymond Garcin et le pédopsychiatre Clément Launay, qui avaient en commun d’être des humanistes, toujours à l’écoute du patient. Ils étaient issus de longues dynasties médicales. Après eux, cette chaîne s’est interrompue. Pourquoi ? Cette question croise l’histoire intime d’une famille et les mutations récentes d’une discipline. Avec Le syndrome de Garcin (Gallimard), l'auteur rend un vibrant hommage à ceux qui ne sont plus.

Jérôme Garcin a écrit une trentaine de livres : romans, récits et essais. Il a reçu le grand prix de littérature Henri Gal de l’Académie française et le prix Prince Pierre de Monaco. Journaliste, il produit et anime Le Masque et la Plume (France Inter) depuis 1989 et dirige les pages culturelles de L'Obs.

Présentation : Georges-Emmanuel Morali.

Vendredi 27 juillet à 12h Villa Chebec Trouville/Mer (rencontre littéraire & brunch). Entrée libre (sans brunch) - Tarif A (avec brunch, sur réservation).

 

DANS LA FABRIQUE D'APOLLINAIRE : DESSINS, CALLIGRAMMES ET COULEURS

« Et moi aussi je suis peintre » : cette déclaration audacieuse de Guillaume Apollinaire se trouve justifiée non seulement par ses célèbres calligrammes, mais aussi par ses lettres d’amour, souvent ornées de beaux dessins. Il a même colorié certaines de ses poésies picturales et avait espéré les présenter dans une galerie new-yorkaise. Peter Read présente un choix des plus beaux manuscrits d’Apollinaire. Leur projection nous permettra d’entrer dans la fabrique du poète, mais aussi de suivre la quasi-totalité de sa vie aventureuse.

Peter Read est professeur de littérature et arts visuels à l’université du Kent (Canterbury) et spécialiste d’Apollinaire et de sa relation avec les artistes. Parmi ses publications : Apollinaire et « Les Mamelles de Tirésias » : la revanche d’Éros (Presses universitaires de Rennes), Picasso et Apollinaire (J.M. Place), Guillaume Apollinaire/Paul Guillaume, Correspondance (Gallimard), Apollinaire. Manuscrits, lettres et calligrammes (BnF/Textuel).

Samedi 28 juillet à 18h Les Cures Marines Trouville/Mer (conférence-projection. Entrée libre.

 

RENCONTRE AVEC FABIENNE RAPHOZ

Après la belle anthologie L'Aile bleue des contes (Corti) et les poèmes de Jeux d'oiseaux dans un ciel vide (Héros-limite), Fabienne Raphoz consacre un nouveau livre à sa passion du vivant : Parce que l’oiseau. Carnets d'été d'une ornithophile (Corti). « Celle qui aime les oiseaux » y consigne ses observations et ses lectures ; un journal de terrain dans la chaleur du Quercy, de rendez-vous inattendus avec Lady Hulotte et quelques autres, un recueil de choses vues ou plutôt de chants entendus.

Fabienne Raphoz dirige, aux côtés de Bertrand Fillandeau, les éditions José Corti. Elle y crée plusieurs collections : la Collection Merveilleux, dédiée à la littérature de l’imaginaire, La Série américaine (poésie), et Biophilia, une collection transdisciplinaire consacrée au vivant.

Lundi 30 juillet à 17h Château d'Aguesseau Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

LE PLAISIR D'EXISTER DÈS LE COMMENCEMENT

Auteur d'une quarantaine d'ouvrages consacrés aux mythologies, aux rituels amoureux et aux événements de la vie personnelle, à la double enseigne de la présence au monde et du plaisir d'exister, Jean-Pierre Otte propose une séance entre conte et conférence où il raconte, en y mêlant des anecdotes personnelles, des mythologies de la création des deux Amériques, de l’Afrique noire, de l'Océanie et de l'Australie de « l'ère du rêve », quand il s'agit, dès l'abord, de « se réjouir du monde ».

Parmi ses ouvrages : Les mythes de la création : les matins du monde, du cercle polaire à l’Océanie (Les Belles Lettres), La sexualité d'un plateau de fruits de mer (Pocket), L’amour au jardin (Phébus), Un cercle de lecteurs autour d'une poêlée de châtaignes (Julliard).

Mardi 31 juillet à 21h Villa Chebec Trouville/Mer (conte-conférence). Entrée libre.

Jeudi 2 août à 18h Médiathèque Jacques Prévert Dives/Mer (conte-conférence). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC NADINE MONFILS

Le nouveau livre de Nadine Monfils se situe en Normandie... dans le petit village d’art de Guillaume le Conquérant à Dives/Mer. Un polar pimenté d’humour noir, Le Rocker en pantoufles (Fleuve), où l'on retrouve Elvis Cadillac, le sosie belge et bedonnant du King. Un univers composé d'une large dose de fantaisie, de références allant de Lewis Carroll à Frédéric Dard, avec ses personnages déjantés à la Monty Python, sans oublier la belgitude revendiquée par l'auteure où l'humour est omniprésent.

Auteure de plus de soixante-dix romans (les derniers chez Fleuve Éditions et Pocket), Nadine Monfils a reçu le prix Polar au salon de Cognac, le prix Saint-Maur en poche et le prix de la Griffe Noire. Elle a écrit et réalisé le film Madame Édouard, ainsi que des pièces de théâtre, des chansons...

Présentation : Pierre Vanderstappen.

En partenariat avec la Ville de Merville-Franceville.

Mercredi 1er août à 12h Villa Le violon d'Ingres Merville-Franceville (rencontre littéraire et brunch). Entrée libre (sans brunch) - Tarif A (avec brunch, sur réservation).

 

ESCAPADE AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE CAEN : MURS

Le musée des Beaux-Arts de Caen évoque la figure du mur à travers ses représentations artistiques. Un ensemble de 70 œuvres, peinture, sculpture, architecture, installation pensée in situ, dessin, estampe, photographie, vidéographie : Jean-Pierre Raynaud, Jean-Michel Alberola, Brassaï, Pierre Buraglio, Jean Dubuffet, Gisèle Freund, Gordon Matta-Clark, Sean Scully, Léon Spilliaert, Antoni Tàpies …

14h30. Départ en car de Trouville/Mer pour Caen.

16h. Musée des Beaux-Arts - Visite de l’exposition Murs.

17h. Musée des Beaux-Arts - Lecture-concert

18h15. Départ en car de Caen pour retour à Trouville/Mer.

Jeudi 2 août à 14h30 Départ Office de Tourisme Trouville/Mer (événement culture et patrimoine). Tarif F (avec le car). Tarif accès au musée (sans le car).


UNE CITÉ DÉSIRABLE

À quoi ressembleront les villes de nos arrière-petits-enfants ? Luc Schuiten est un architecte visionnaire belge. Engagé dans une pensée écologique, soucieux de l’avenir de la planète et des conditions de vie des hommes de demain, il dessine une multitude de projets animés par le souci d’autres choix de vie. Une manière de penser qui a donné forme à une nouvelle architecture basée sur une vision poétique où l’invention et la relation avec la nature occupent une place prépondérante. Une rencontre exceptionnelle à ne pas manquer !

Parmi ses ouvrages : Vers une cité végétale et Archiborescence (Mardaga). Il est aussi scénariste en bande dessinée de la série Les Terres creuses, en collaboration avec son frère, le dessinateur François Schuiten.

La Saline royale d’Arc-et-Senans présente cet été l’exposition Les panoramas de 2100 de Luc Schuiten.

Jeudi 2 août à 21h Les Cures Marines Trouville/Mer (conférence-projection). Entrée libre.


LES ANIMAUX FANTASTIQUES DANS LA PEINTURE DE KAWANABE KYÔSAI

Le peintre japonais Kawanabe Kyôsai (1831-1889) est connu, entre autres, pour ses œuvres représentant des monstres et pour ses animaux. En reprenant des motifs traditionnels, il les métamorphose pour donner à ses personnages vie et mouvement, souvent sur le mode comique. Ses animaux fantastiques ont la forme de créatures imaginaires, généralement composites, qui apparaissent dans des cortèges de monstres comme dans des scènes plus réduites, sur des paravents, mais aussi dans des peintures ou des estampes.

Shigeru Oikawa, professeur de littérature et de culture comparées à l'université Nihon joshi daigaku de Tokyo, a consacré plusieurs ouvrages à Kyôsai, écrit de nombreux articles sur le japonisme, et de manière générale sur les relations culturelles entre le Japon et les pays étrangers.

Dans le cadre du Programme associé Japonismes 2018 : les âmes en résonance.

Vendredi 3 août à 19h30 Musée Villa Montebello Trouville/Mer (conférence-projection). Entrée libre.

 

LES MERVEILLES DE MIRABILIA

Anne Guglielmetti et Vincent Gille sont les créateurs de Mirabilia, une revue semestrielle de qualité à la mise en page soignée. Douze numéros parus à ce jour, où auteurs et illustrateurs, autour d'un thème à chaque fois différent, se lancent sur les traces multiples du merveilleux et de la merveille : « mots qui ouvrent des passages, quel que soit le chemin choisi : anthropologie, art, botanique, cinéma, histoire, histoire de l'art, littérature, minéralogie, philosophie, poésie, psychanalyse, théâtre... »

Anne Guglielmetti est écrivaine. Parmi ses romans : Les Pierres vives, Le Domaine et Les Paroles des jours (Actes Sud), La Belle Italie et Le Chas de l’aiguille (Buchet/Chastel). Elle traduit de nombreux livres d'art.

Vincent Gille est écrivain et conservateur du patrimoine à la Maison de Victor Hugo. Spécialiste du surréalisme, il conçoit des expositions et catalogues : Eros Hugo. Entre pudeur et excès.

Samedi 4 août à 18h Villa Eroom Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

IL ÉTAIT UNE FOIS DES CONTEURS

Guidée par le plaisir d’entendre des histoires, Dominique Gros a rencontré des conteurs du monde entier. Du Pays de Galles au Maroc, d’Israël à l’Afrique du Sud, tous témoignent du pouvoir du merveilleux, du renouveau des contes, de leur pratique du quotidien... Ensemble, ils dessinent une sorte de portrait du conteur, artiste à la frontière des mondes, artisan de l’éphémère, passeur de mots, d’énergie, d’idées et de vie. Un petit tour du monde du conte pour un grand voyage dans la pratique de l’oralité.

Avec Muriel Bloch, Mohammed Bahriz, Gcina Mlophe, Ben Hagarty et Abbi Patrix.

Film documentaire de Dominique Gros (2001, 85'). Production Les Films d'ici / Arte.

Présentation par Muriel Bloch, conteuse.

Lundi 6 août à 21h Salle des fêtes Mairie Houlgate (film et rencontre). Entrée libre.

 

ESCAPADE AU MUSÉE D'ART MODERNE ANDRÉ MALRAUX :

NÉ(E) DE L'ÉCUME ET DES RÊVES

L’exposition interroge la question des imaginaires liés à la mer, à l’océan et aux abysses chez les artistes de la seconde moitié du XIXe puis du XXe siècle. Le parcours dévoile 180 œuvres (peintures, dessins, sculptures, photographies, vidéos, verres, céramiques…) réalisées par près de 100 artistes dont Gustave Moreau, Auguste Rodin, Emile Gallé, Jean-Francis Auburtin, Jean Painlevé, Man Ray, Brassaï, Max Ernst.

14h. Départ en car de Trouville/Mer pour le Havre.

15h30. MuMa - Visite commentée de l’exposition Né(e)s de l’écume et des rêves.

17h. MuMa - Conférence par Daniel Compère.

18h45. Départ en car du Havre pour retour à Trouville/Mer.

Mardi 7 août à 14h Départ Office de Tourisme Trouville/Mer (événement culture et patrimoine). Tarif F (avec le car).


VOYAGES DANS LES MERS AVEC JULES VERNE

Les romans de Jules Verne mettent fréquemment en scène des voyages en mer ; aussi bien des mers connues comme la Méditerranée ou la mer Noire que les mers encore inconnues des régions polaires, sans oublier les profondeurs inexplorées des océans. Sous ces diverses latitudes, la mer est fascinante par la diversité et la beauté des paysages qu’elle présente. Mais, à côté de ces merveilles, que de risques prennent ceux qui partent en mer : rencontres de pirates, monstres à combattre, naufrages…

Daniel Compère est historien du livre, spécialiste de littérature populaire et de Jules Verne, créateur du Centre International de Jules Verne, auteur notamment de La Science romanesque de Jules Verne, Jules Verne, Parcours d'une œuvre (Encrage) et Les Voyages extraordinaires de Jules Verne (Pocket).

En partenariat avec le MuMa au Havre.

Mardi 7 août à 17h MuMa (Musée d'art moderne André Malraux) Le Havre (conférence-projection). Entrée libre.


LES INVISIBLES ET VICTOR HUGO

Au lendemain de la découverte des Tables parlantes, pendant son exil anglo-normand, Victor Hugo entretient des relations constantes avec l’au-delà, et durant ses nuits il est visité par ce qu’il appelle « les invisibles », des « réalités d’espèce inconnue ». Précurseur des surréalistes, il note dans ses Carnets les rêves qui l’assaillent. La conférence sera accompagnée de la projection de nombreux dessins visionnaires ou spirites réalisés par le poète.

Gérard Pouchain, docteur ès Lettres, chercheur associé à l’université de Rouen et professeur associé à l’université de Shaoxing (Chine), est un spécialiste de Victor Hugo et le biographe de Juliette Drouet. Dans son dernier ouvrage - Victor Hugo. Choses nocturnes (Le Vistemboir) -, il recense tous les événements paranormaux relatés par l’écrivain dans ses carnets intimes.

En partenariat avec le Pôle Animations InDeauville.

Jeudi 9 août à 18h Cinéma du Casino Villers/Mer (conférence-projection). Entrée libre.


RENCONTRE AVEC COLETTE NYS-MAZURE

De livre en livre, Célébration du quotidien (Desclée de Brouwer), La vie poétique, j’y crois (Bayard), Cette obscure clarté (Salvator), ou L’enfant neuf (Points), Colette Nys-Mazure a toujours l’attention en éveil. Toute jeune, elle apprend à observer et à contempler. La création et sa féconde diversité l’inspirent. Or, le vivant est multiple, épars, diffus, innombrable. Pour le dire, il faut s’accorder à lui, imiter son foisonnement et son unité. Se révéler singulière et plurielle : « Chaque jour je commence, oui, je n'en finis pas de commencer. »

Colette Nys-Mazure est avant tout poète : Feux dans la nuit (Espace Nord), Haute enfance (L’Arbre à Paroles), Le For intérieur (Le Dé bleu, prix Max-Pol Fouchet). Elle écrit aussi du théâtre, des romans, nouvelles, livres jeunesse, essais à succès.  Ses livres sont traduits en plusieurs langues.

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Vendredi 10 août à 17h Moulin Landry Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre .

 

VIVE LE MERVEILLEUX !

Les surréalistes, avec des variations historiques et selon leurs personnalités, ont érigé le merveilleux en idéal à double détente : émerveillés, les artistes se donnent pour mission d’émerveiller leurs lecteurs ou spectateurs. Cette circulation du créateur au récepteur fonderait même notre fraternité humaine, le merveilleux étant pour André Breton « la seule source de communication éternelle entre les hommes », et le fondement de notre liberté qui « commence où naît le merveilleux » (Louis Aragon).

Anne-Élisabeth Halpern est maître de conférences à l'université de Reims. Elle est aussi directrice littéraire des éditions L’improviste. Elle a dirigé et coordonné plusieurs volumes de colloques consacrés à Louis Aragon, Philippe Jaccottet, Victor Segalen. Dernières parutions : Michaux et le cinéma (Nouvelles éd. Place), Notes pour un jardin (avec des dessins de Shirley Carcassonne, L’improviste).

Lecture : Philippe Müller, Vincent Vernillat.

Lundi 13 août à 18h Salle des fêtes Mairie Houlgate (conférence-lecture / création). Tarif B.

 

LE DÉSORDRE ALPHABÉTIQUE

Le film retrace l'histoire du surréalisme en Belgique en évoquant ses figures principales tout comme un grand nombre de leurs complices. Toute idée de notoriété leur étant étrangère, la plupart sont encore méconnus aujourd'hui. Paul Nougé, René Magritte, Louis Scutenaire, Achille Chavée, Marcel Mariën, Jacques Lacomblez, Tom Gutt et bien d'autres se révèlent ainsi dans leur singularité grâce aux archives filmées et aux témoignages de plusieurs acteurs du mouvement et d'historiens. Aventure exceptionnelle, riche et diverse, audacieuse et capitale, qui se poursuit toujours...

Figure emblématique dans le rayon des documentaires sur l'art, Claude François a plus d'un film à son actif, depuis Le Palais des Merveilles en 1981 jusqu'au Pavillon des douze en 2017.

Film de Claude François (2012, 53'). Production Image Création. Remerciements à Martine Barbé.

Présentation par Claude François, réalisateur.

Lundi 13 août à 21h Salle des fêtes Mairie Houlgate (film et rencontre). Entrée libre.


SÉRAPHINE DE SENLIS

Admirée par les surréalistes, Séraphine Louis (dite Séraphine de Senlis) eut la passion de la peinture. Autodidacte, elle prépare elle-même ses couleurs, son célèbre rouge avec du sang de porc mélangé à de la cire de cierge. Séraphine est pieuse et peint des bouquets de fleurs qui lui ressemblent. Elle finira sa vie, morte de faim, dans un hôpital psychiatrique de Clermont-sur-Oise en 1942.

Alain Vircondelet conte le destin de cette humble femme de ménage qui devient un des plus grands peintres hallucinés du 20e siècle.

Ses ouvrages : Séraphine de la peinture à la folie (Albin Michel), L’art jusqu’à la folie : Camille Claudel, Séraphine de Senlis, Aloïse Corbaz (Rocher). Alain Vircondelet est par ailleurs le président du Prix Marguerite Duras et l'auteur de nombreuses biographies, traduites dans le monde entier.

Vendredi 17 août à 21h Hôtel de Ville Trouville/Mer (conférence-projection). Entrée libre.