Alain Vircondelet PDF Imprimer Envoyer

 

SÉRAPHINE DE SENLIS

Admirée par les surréalistes, Séraphine Louis (dite Séraphine de Senlis) eut la passion de la peinture. Autodidacte, elle prépare elle-même ses couleurs, son célèbre rouge avec du sang de porc mélangé à de la cire de cierge. Séraphine est pieuse et peint des bouquets de fleurs qui lui ressemblent. Elle finira sa vie, morte de faim, dans un hôpital psychiatrique de Clermont-sur-Oise en 1942.

Alain Vircondelet conte le destin de cette humble femme de ménage qui devient un des plus grands peintres hallucinés du 20e siècle.

Ses ouvrages : Séraphine de la peinture à la folie (Albin Michel), L’art jusqu’à la folie : Camille Claudel, Séraphine de Senlis, Aloïse Corbaz (Rocher). Alain Vircondelet est par ailleurs le président du Prix Marguerite Duras et l'auteur de nombreuses biographies, traduites dans le monde entier.

Vendredi 17 août à 21h Hôtel de Ville Trouville/Mer (conférence-projection). Entrée libre.