Michèle Audin PDF Imprimer Envoyer

 

« OUVRIER : TOUJOURS HONNÊTE, QUAND IL NE FAIT PAS D'ÉMEUTES »

Avec L’Éducation sentimentale, Flaubert a écrit deux ans avant la Commune de 1871, « le » roman de la révolution de 1848. La place des ouvriers y est assez conforme à cette entrée de son Dictionnaire des idées reçues. La place des ouvrières, là et ailleurs dans les romans du 19e siècle, est plus ambiguë. Michèle Audin propose une promenade autour de ces thèmes : Flaubert, révolutions, romans, ouvriers et ouvrières…

Michèle Audin est mathématicienne et écrivaine, membre de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle). Passionnée par la Commune de Paris, elle a rassemblé et présenté les écrits de Eugène Varlin, ouvrier relieur 1839-1871 (Libertalia) et anime le blog macommunedeparis.com. Elle publie simultanément La semaine sanglante : Mai 1871, légendes et comptes (Libertalia) et Josée Meunier 19, rue des Juifs (L’Arbalète/Gallimard).

La conférence sera suivie à 19h d'une lecture de Josée Meunier 19, rue des Juifs par François Marthouret.

Vendredi 6 août à 18h Cinéma Le Drakkar Dives/Mer (conférence-projection). Entrée libre.

 

 

JOSÉE MEUNIER 19, RUE DES JUIFS

François Marthouret

Juillet 1871. Paris. Perquisition dans le Marais. Une concierge, un coiffeur, une orpheline, une prostituée, une raccommodeuse de dentelles, un relieur et une repasseuse aident un bronzier communard à échapper à un commissaire de police. Automne 1871. Josée Meunier rejoint Albert Theisz, le bronzier, à Londres. Réfugiés, ils ne possèdent que leur amour, leurs souvenirs, et leur désir de Paris, lieu de leur histoire. L'année prochaine, à Paris... rêvent-ils. Mais on ne guérit pas de l'exil. Une histoire véridique de traque, de fuite et d'attente, pour laquelle il a fallu réinventer ce que la grande Histoire a laissé perdre.

Parmi les autres livres de Michèle Audin : Une vie brève, Mademoiselle Haas, Comme une rivière bleue, Oublier Clémence (L’Arbalète/Gallimard).

Acteur, grande voix de France Culture, François Marthouret aime les poètes et s’adonne volontiers à la lecture publique. Réalisateur de films, il tourne notamment Port-au-Prince, dimanche 4 janvier (adaptation de Bicentenaire de Lyonel Trouillot).

Texte de Michèle Audin. Lecture : François Marthouret.

La lecture est précédée à 18h d’une conférence avec Michèle Audin.

En partenariat avec la ville de Dives/Mer.

Vendredi 6 août à 19h Cinéma Le Drakkar Dives/Mer (lecture / création). Entrée libre.