Yvan Leclerc PDF Imprimer Envoyer

 

FLAUBERT À TROUVILLE : « LA MEILLEURE PARTIE DE MA JEUNESSE »

Yvan Leclerc

Une grande statue blanche, une plaque sur la façade de la pharmacie du Port, une peinture murale de Savignac : Trouville n’oublie pas Flaubert. Lui non plus n’avait pas oublié la plage de son enfance, où il est venu dix années de suite, depuis 1834 (il avait alors 13 ans). C’est là qu’il a rencontré Élisa Schlésinger, la femme aimée transposée dans Les Mémoires d’un fou et dans L’Éducation sentimentale, puis Henriette et Gertrude Collier, deux jeunes Anglaises. Toute sa vie, il restera fidèle à ses premières amours, qu’il appelle ses « chers fantômes : « Pauvre Trouville, la meilleure partie de ma jeunesse s’y est passée. Depuis que nous étions ensemble sur la plage, bien des flots ont roulé dessus. Mais aucune tempête n’a effacé ces souvenirs-là. »

Professeur émérite à l’université de Rouen, Yvan Leclerc est directeur du Centre Flaubert et responsable du Site Flaubert qui recense l’intégralité de la Correspondance. Il est le président du Comité scientifique et culturel Flaubert 21.

Mercredi 4 août à 18h Les Cures Marines Trouville/Mer (rencontre). Entrée libre.