Rencontres littéraires PDF Imprimer Envoyer

 

OUVERTURE DU FESTIVAL À HOULGATE

Présentation de la 19e édition Couleurs du temps par Philippe Müller et Vincent Vernillat.

Samedi 18 juillet à 11h Jardin Espace culturel Houlgate (rencontre & cocktail). Entrée libre.

 

 

RENCONTRE AVEC ALEXANDRE LABRUFFE

Un type qui s’appelle Beauvoire est employé de nuit dans une station-service de banlieue parisienne. Il regarde son monde et beaucoup de films, et c’est parfois pareil. Il a des copains qui passent avec qui il échange sur la vie, la littérature, le cinéma. Il nourrit par ailleurs des fantasmes érotiques japonais. Bienvenue dans la banalité déjantée du premier roman d’Alexandre Labruffe Chroniques d’une station-service (Verticales, prix de la Maison Rouge Biarritz). Une des révélations de la rentrée littéraire 2019.

Son prochain livre : Un hiver à Wuhan (Verticales).

Après des études de chinois, Alexandre Labruffe a été en poste dans des Alliances françaises en Chine puis en Corée du Sud. Il collabore à divers projets artistiques et cinématographiques, avec notamment le réalisateur coréen Jeon Soo-il, tout en poursuivant sa thèse en Arts et Cinéma à l’Université Paris-3.

Présentation : Christine Lillemer.

Samedi 18 juillet à 18h Jardin Espace culturel Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.

 


RENCONTRE AVEC MICHÈLE AUDIN

Michèle Audin est mathématicienne et écrivaine, membre de l’Ouvroir de Littérature Potentielle (Oulipo) depuis 2009. Dans son livre Comme une rivière bleue, une petite foule de personnages vivent, aiment, espèrent, travaillent, écrivent, se battent, enfermés dans Paris, pendant les soixante-douze jours qu'a duré la Commune en 1871. À l'aide de journaux inconnus, de l'état civil et de ses failles, de livres de témoins, le roman nous entraîne dans la ville assiégée, derrière quelques-uns des obscurs qui fabriquent cette « révolution qui passe tranquille et belle comme une rivière bleue ».

Parmi ses autres livres : Une vie brève, Mademoiselle Haas, Cent vingt et un jours, Oublier Clémence (L’Arbalète/Gallimard).

Présentation : Christine Lillemer.

Lundi 20 juillet à 18h Jardin Les Pléiades (ancien Grand-Hôtel) Houlgate (rencontre littéraire ). Entrée libre.

 

 

RENCONTRE AVEC MARCUS MALTE

Auteur prolifique inclassable, Marcus Malte fascine par sa capacité à jongler avec les genres, à dynamiter les codes littéraires, à filer où on ne l’attend pas. Entre roman social, satire et récit d’anticipation, il offre dans Aires (Zulma) une nouvelle critique acerbe et poétique de la France contemporaine en parcourant ses autoroutes. Un roman choral à l’écriture jubilatoire : « Ils sont sur l’autoroute, chacun perdu dans ses pensées. La vie défile, scandée par les infos, les faits divers, les slogans, toutes ces histoires qu’on se raconte - la vie d’aujourd’hui, souvent cruelle, parfois drôle, avec ses faux gagnants et ses vrais loosers. »

Marcus Malte est l’auteur de recueils de nouvelles, de livres pour la jeunesse et de romans publiés aux éd. Zulma comme Garden of love (grand prix des lectrices de Elle), Le Garçon (prix Femina) et Aires.

En partenariat avec la médiathèque Jacques Prévert.

Présentation : Christine Lillemer.

Jeudi 23 juillet à 18h Cinéma Le Drakkar Dives/Mer (rencontre littéraire ). Entrée libre.

 

 

RENCONTRE AVEC MARCUS MALTE

Auteur prolifique inclassable, Marcus Malte fascine par sa capacité à jongler avec les genres, à dynamiter les codes littéraires, à filer où on ne l’attend pas. Entre roman social, satire et récit d’anticipation, il offre dans Aires (Zulma) une nouvelle critique acerbe et poétique de la France contemporaine en parcourant ses autoroutes. Un roman choral à l’écriture jubilatoire : « Ils sont sur l’autoroute, chacun perdu dans ses pensées. La vie défile, scandée par les infos, les faits divers, les slogans, toutes ces histoires qu’on se raconte - la vie d’aujourd’hui, souvent cruelle, parfois drôle, avec ses faux gagnants et ses vrais loosers. »

Marcus Malte est l’auteur de recueils de nouvelles, de livres pour la jeunesse et de romans publiés aux éd. Zulma comme Garden of love (grand prix des lectrices de Elle), Le Garçon (prix Femina) et Aires.

En partenariat avec la médiathèque municipale.

Présentation : Isabelle Frénéhard et Marie-Thérèse Jolimaître.

Vendredi 24 juillet à 20h30 Médiathèque municipale Saint-Aubin/Mer (rencontre littéraire ). Entrée libre.

 


OUVERTURE DU FESTIVAL À TROUVILLE/MER

Présentation de la 19e édition Couleurs du temps par Philippe Müller et Vincent Vernillat.

Samedi 25 juillet à 11h Hôtel de Ville Trouville/Mer (rencontre & cocktail). Entrée libre.

 


RENCONTRE AVEC RÉGIS JAUFFRET

Régis Jauffret est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont Univers, univers (Verticales, prix Décembre), Asiles de fous (Gallimard, prix Femina), Microfictions (Gallimard, prix France-Culture/Télérama et grand prix de l'humour noir) et Microfictions 2018 (Gallimard, Goncourt de la nouvelle) : cinq cents histoires brèves, tragi-comiques, d’une grande force, dans lesquelles il condense les destins d’une foule d’anonymes. Son écriture et ses récits sont influencés par la société et le réel, parfois inspirés de faits-divers : La Ballade de Rikers Island, Claustria, Sévère (Seuil). Dans son dernier roman, Papa (Seuil), l’auteur reconstitue l’histoire de son père, arrêté par la Gestapo sous l’Occupation, sans que personne dans sa famille n’en ait jamais rien su.

Présentation : Albert Dichy.

Rencontre précédée d'une lecture de Papa par François Marthouret à 17h.

Lundi 27 juillet à 18h30 Villa Chebec Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

 

RENCONTRE AVEC ARNO BERTINA

À l’invitation d’une ONG, Arno Bertina a animé à Pointe-Noire au Congo, puis à Brazzaville, des ateliers d’écriture avec des mineures prostituées. Depuis, il continue de creuser dans l’écriture les questions soulevées par ces rencontres et ces témoignages : L’âge de la première passe (Verticales) et Faire la vie (Sometimes).

Arno Bertina est l’auteur de nombreux romans et récits : Le Dehors ou la migration des truites et Appoggio (Actes Sud), Anima motrixMa solitude s’appelle BrandoDes châteaux qui brûlent (Verticales). Il collabore à différentes revues et est membre fondateur de la revue Inculte. Il écrit des fictions radiophoniques pour France-Culture, des romans dans les marges de travaux photographiques (Le bec en l’air).

Présentation : Georges-Emmanuel Morali.

Mardi 28 juillet à 17h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 

 

RENCONTRE AVEC STÉPHANE LAMBERT

Stéphane Lambert à travers ses écrits sur l'art témoigne de la vitalité et de la diversité des échanges entre les mots et les images. Son travail littéraire est marqué par une volonté de dépasser la classification des genres et des formes, préoccupation qui l'a fait se rapprocher des arts plastiques et s'intéresser, de l'intérieur, au processus de création. Ni autofiction, ni histoire de l’art, il s’agit par l’écriture de « prolonger le trouble » que la peinture suscite en lui, et ainsi de s’acheminer vers le « point de ralliement avec l’autre » que constitue à ses yeux le tableau. De livre en livre, il explore ce qu'il en coûte de vouer sa vie à l'art.

Stéphane Lambert est romancier, poète, essayiste. Il a consacré des ouvrages à Claude Monet, Mark Rothko, Nicolas de Staël, Francisco de Goya (Arléa, prix André Malraux). Son dernier livre est un essai sur le peintre belge Léon Spilliaert : Être moi toujours plus fort (Arléa).

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Jeudi 30 juillet à 12h Manoir de Caumont Houlgate (rencontre littéraire & brunch). Entrée libre (sans brunch) - Tarif A (avec brunch, sur réservation).

 


RENCONTRE AVEC LUC DELLISSE

Luc Dellisse est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, essentiellement dans le domaine de la fiction et de la poésie. Il utilise l’expérience personnelle, l’art du scénario et l’érudition littéraire comme des moyens originaux d’explorer le réel. Récemment, il a publié Libre comme Robinson. Petit traité de vie privée (Les Impressions nouvelles), un essai sur nos possibles façons d’être au monde aujourd’hui ; Le Sas (Traverse), un recueil de nouvelles, aventures sans histoires et pourtant bouleversantes ; Un sang d’écrivain (La lettre volée), un récit sur la situation d’un écrivain dans le premier quart du 21e siècle.

Écrivain français né à Bruxelles, Luc Dellisse enseigne la littérature et le scénario à la Sorbonne et à l'université libre de Bruxelles (ULB).

Présentation : Pierre Vanderstappen.

Vendredi 31 juillet à 18h Villa Eroom Houlgate (rencontre littéraire). Entrée libre.

 


LE DERNIER HIVER DU CID

Le 25 novembre 1959, disparaissait Gérard Philipe. Il avait trente-six ans. Ignorant la gravité de son mal, il croyait avoir la vie devant lui. Avec Le dernier hiver du Cid (Gallimard, prix des Deux Magots, prix Jean Bernard de l’Académie nationale de médecine), Jérôme Garcin livre bien plus qu’un récit : un roman vibrant. Car s’il raconte la disparition d’un mythe, il met également en scène tout l’entourage de l’acteur qui, en décidant de lui cacher sa fin prochaine, lui fait croire au début d’une seconde vie et lui ménage par-là une fin d’existence paradoxalement légère et inspirée.

Jérôme Garcin a écrit une vingtaine de romans, récits et essais (Gallimard). Il produit et anime Le Masque et la Plume (France Inter) et est directeur adjoint, responsable des pages culturelles de L'Obs.

Anne-Marie Philipe, son épouse et comédienne, fille de Gérard Philipe, nous fait l’amitié d’une lecture de larges extraits du texte - qu’elle a par ailleurs enregistré (Gallimard Audio, coll. Écoutez lire).

Lecture : Anne-Marie Philipe.

Présentation : Fabrice Carrière.

Dimanche 2 août à 17h Villa Honoré Trouville/Mer (Lecture-rencontre). Tarif A-B.

 


RENCONTRE AVEC JEAN ROUAUD

Dans Kiosque (Grasset), son dernier récit autobiographique, Jean Rouaud retrace son parcours de vendeur de journaux dans le Paris des années 1980 et habille d’une plume jubilatoire ce petit théâtre de la comédie humaine, à la fois vibrant et humaniste. Il vient aussi de publier un essai politique : L'avenir des simples (Grasset). Il y dénonce la surconsommation, le libéralisme, les multinationales, l’agriculture intensive, mais célèbre la Commune, le vélo et le véganisme, qui permet de réduire le réchauffement, de soulager la terre et les mers de leurs rejets toxiques. Un traité de résistance.

Révélé en 1990 pour son roman Les Champs d’honneur (Minuit, prix Goncourt), Jean Rouaud signe une œuvre plurielle et riche : Comment gagner sa vie honnêtement (Gallimard), Être écrivain, La splendeur escamotée de frère Cheval ou le secret des grottes ornées (Grasset)…

Présentation : Fabrice Carrière.

Lundi 3 août à 18h Hôtel de Ville Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 


RENCONTRE AVEC NATHALIE SKOWRONEK

Dans Un monde sur mesure (Les Impressions nouvelles, coll. Espace Nord), Nathalie Skowronek dresse le portrait des siens. De l’histoire des tailleurs juifs dans le shtetl d’avant-guerre en Pologne à l’avènement du prêt-à-porter, de la naissance des grands magasins à la fin du quartier du Sentier remplacé par les Chinois, en passant par les quartiers de Dacca, Bangladesh, entièrement dédiés à la confection, l’auteure plonge dans son histoire familiale, récente ou pas, pour raconter le monde par la mode.

Nathalie Skowronek est l’auteure de Karen et moi (Arléa), Max, en apparence (Arléa), La Shoah de Monsieur Durand (Gallimard). Son dernier roman : La carte des regrets (Grasset, prix de l’Union européenne). Elle enseigne à l’Atelier des Écritures Contemporaines de La Cambre/École nationale supérieure des arts visuels à Bruxelles.

Présentation : Marie-Êve Tossani.

Mardi 4 août à 18h Bibliothèque municipale Trouville/Mer (rencontre littéraire).

 


RENCONTRE AVEC AÏKO SOLOVKINE ET KENAN GÖRGÜN

Aïko Solovkine est écrivaine et journaliste belge. Elle a obtenu le prix de la première œuvre de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour Rodéo (Les Impressions nouvelles, coll. Espace Nord). Sombre, glaçant, captivant, intense, ce roman à la prose sèche dresse le portrait de certaines de nos régions, abandonnées par l’industrie et le destin, et de ses populations, surtout jeunes, laminées par l’imbécillité et l’ennui.

Kenan Görgün est un écrivain belge d'origine turque. Auteur de romans, de nouvelles, scénariste de longs-métrages et de téléfilms, il a reçu le prix littéraire du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Son dernier roman, Le second disciple (Les Arènes, coll. EquinoX), est un livre sur la question terroriste et djihadiste en Belgique ; un roman noir nerveux qui nous donne à réfléchir sur le monde qui nous entoure.

Présentation : Marie-Êve Tossani.

Jeudi 6 août à 17h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 


LES CALENDRIERS DE ROBERT COTTARD

Gonneville-la-Mallet est un bourg de 1 500 habitants situé dans le pays de Caux, à quelques kilomètres d’Étretat. Chaque fin d’année, « Bob le facteur » y perpétue la tradition du calendrier. D'une visite à l'autre, c'est comme un minuscule fragment de la comédie humaine qui se dévoile. Car tous ceux et celles qu'il rencontre sont porteurs d’une histoire singulière. Ce sont ces histoires que raconte Robert Cottard dans Les calendriers (L’Olivier, prix des postiers écrivains), avec un formidable sens de l’humour.

Lecture par l’auteur qui nous réserve quelques surprises en musique…

Autodidacte, passionné de musique et d’art contemporain, Robert Cottard a travaillé au service maritime de la poste du Havre avant d’être nommé à Criquetot l’Esneval où il restera pendant 30 ans, jusqu’à sa retraite.

Avec le soutien de la Fondation d’entreprise La Poste.

Mardi 11 août à 12h Maison des Pêcheurs Houlgate (lecture-rencontre & apéritif). Entrée libre.

 


RENCONTRE AVEC SOPHIE CHAUVEAU

« Chaque époque est dotée par le ciel d’un artiste chargé de saisir la vie de son temps et d’en transmettre l’image aux époques suivantes. C’est toujours des pierres dont on a lapidé l’homme, qu’est fait le piédestal de sa statue. »

Le scandale est inouï quand Édouard Manet présente enfin un tableau, Le Bain, au Salon des « Refusés » en 1863 aux Champs-Élysées. Il entraîne à sa suite Monet, Renoir, Degas, Pissarro, et tous ceux qu’on appellera les impressionnistes. Avec Manet, le secret (Gallimard), Sophie Chauveau nous invite à rencontrer l’homme derrière le peintre, et nous plonge dans un Paris bouleversé par la guerre de 1870 et la frénésie haussmannienne.

Sophie Chauveau est romancière et auteure d’essais consacrés à des figures marquantes de l’art : Picasso (2 tomes, Télémaque), Sonia Delaunay. La vie magnifique (Tallandier).

Présentation : Martine Bel.

Vendredi 21 août à 18h Bibliothèque municipale Trouville/Mer (rencontre littéraire). Entrée libre.

 


RENCONTRE AVEC ARNAUD CATHRINE

Arnaud Cathrine est l’auteur d’une vingtaine de livres dont Le journal intime de Benjamin Lorca et Pas exactement l’amour (Verticales, prix de la nouvelle de l’Académie Française). Parmi ses derniers ouvrages : J'entends des regards que vous croyez muets (Verticales), soixante-quinze récits brefs où l’auteur capte les vies potentielles de celles et ceux qu’il croise ; Andrew est plus beau que toi (Flammarion), un roman-photo conçu avec The anonymous project, une des plus importantes collections au monde de diapositives anonymes.

Arnaud Cathrine travaille aussi pour le cinéma, le théâtre et a fondé un groupe pop - Frère Animal - avec le chanteur Florent Marchet. Il est conseiller littéraire à la Maison de la Poésie de Paris et pour plusieurs festivals.

Présentation : Martine Bel.

Samedi 22 août à 12h Musée Villa Montebello Trouville/Mer (rencontre littéraire & brunch). Entrée libre (sans brunch) - Tarif A (avec brunch, sur réservation).

 


Voir aussi le programme des conférences.